A lire : L’infirmerie après les cours

© Setona Mizushiro 2005-2007 (AKITASHOTEN JAPAN)

© Setona Mizushiro 2005-2007 (AKITASHOTEN JAPAN)

Où sommes-nous réellement ? Qui sont les protagonistes de l’histoire ? Au début, nous sommes rassurés par une fausse normalité, qui va bientôt laisser place à un univers très déstabilisant où personne n’est ce qu’il semble être. A commencer par Mashiro. Il ou elle, Mashiro ne peut même pas répondre à cette question qui peut sembler si simple pour la plupart d’entre nous car Mashiro est les deux ! Il veut être traité comme tous les garçons de son âge et tomber amoureux (de Kuréha en l’occurrence). Seulement voilà, difficile d’assumer son identité mâle quand on a ses règles ! Encore plus quand un autre garçon tombe amoureux de Mashiro et tente de lui faire admettre sa féminité.

Tout cela pourrait paraître du marivaudage sans le talent de l’auteur qui nous entraîne dans le monde intérieur de Mashiro à travers les visites de notre héro(ïne) à l’infirmerie tous les jeudis soirs (d’où le titre). Plus que jamais, et à tous points de vue, les apparences sont trompeuses dans ce manga que je vous recommande. Il est en 10 tomes et il est génial. Setona Mizushiro maîtrise parfaitement l’avancement de son scénario, rien n’est gratuit ou laissé au hasard : un pur bonheur !