A lire : Obaka-chan

OBAKACHAN KOI KATARIKI © 2008 by Zakuri Sato/SHUEISHA Inc.

OBAKACHAN KOI KATARIKI © 2008 by Zakuri Sato/SHUEISHA Inc.

Neiro, une jeune et jolie lycéenne arrive dans un nouvel établissement où elle ne connaît personne. Mais ce n’est pas vraiment un problème car cela signifie aussi que personne ne la connaît et lorsqu’on s’est fait une solide réputation de Yankee (comprendre délinquante à tendance folle furieuse et reine de la baston), ce n’est pas plus mal ! Neiro voudrait rompre avec ses mauvaises habitudes afin de « trouver l’amour ». Mais elle est vite rattrapée par son passé et atterrit dans la classe des K, enfin des cas. Seul le meilleur élève du lycée, qui est aussi le plus beau, semble ne pas avoir peur d’elle et la trouver attirante. Mais les apparences peuvent être trompeuses …

Apparemment on se demande pourquoi ce manga se retrouve dans cette sélection. Eh bien, outre le fait qu’il est plutôt drôle et qu’il a une VRAIE fin (fait suffisemment rare dans les mangas pour qu’on le mentionne), Obaka-chan raconte sur le mode humoristique les aventures d’une jeune fille pas du tout fragile qui tente sans grand succès de se fondre dans le moule de la femme japonaise idéale, éthérée et douce, pour trouver un amoureux. Mais le naturel revient rapidement au galop. L’héroïne est bien plus forte que les garçons dont elle tombe amoureuse et c’est elle qui vole au secours des princes en détresse ! De quoi tordre le cou à quelques clichés même si les éléments traditionnels du shojo restent bien présents.