A voir : Piano forest

©2007 Makoto Isshiki / THE PIANO FOREST Film Partners

©2007 Makoto Isshiki / THE PIANO FOREST Film Partners

Un jeune garçon, très doué au piano, Shuhei Amamiya, enchaîne les concours brillamment. Il doit changer d’école et se retrouve, suite à une conversation, à partir à la recherche d’un piano enchanté situé dans une forêt. Outre que l’endroit est un peu spécial, qu’est-ce-qui autorise ses camarades à dire qu’il est hanté ? Et bien rien de particulier sauf peut-être qu’il est cassé mais qu’il arrive qu’on l’entende jouer des mélodies superbes. Kai, qui est dans la même classe, sait que le piano est magique et qu’il peut jouer : ce petit sauvageon, à mille lieues de ce que peut être Shuhei, l’emmène et là, oh surprise, le prodige n’arrive pas à en tirer une note. Oui, enfin pas si prodigieux que cela puisqu’il est cassé ! Seulement, Kai, lui, en joue, et même en virtuose, alors qu’il n’a jamais pris de leçon. C’est un très beau moment que ce Piano forest (qui n’oublie pas d’être drôle aussi).

Le charme de ce piano ne se limite pas aux musiciens, car j’ai beau ne pas avoir l’oreille très musicale, je l’ai trouvé envoûtant. La simple vue de ce piano au cœur de la forêt vaut à elle seule le coup d’œil. Une cerise sur ce gâteau ? Je vous trouve bien exigeants ! Bon, c’est bien parce que c’est vous ! Vous pouvez venir le voir à la BU Sciences dans la salle de conférence le mardi 10 février à 18h30 en projection, et c’est gratuit ! Alors ? On ne vous gâte pas ??!!