La conférence-débat en ligne

Malgré les aléas de la météo qui n’ont malheureusement pas permis au docteur Bernard Comet de venir, la conférence-débat a bien eu lieu et les deux intervenants « restants » ont été particulièrement appréciés.

Laurence Vico, Directrice de recherche à l’INSERM dirige l’unité 1059 “SAINBIOSE”.  Ses recherches visent à comprendre le déconditionnement mécanique et métabolique survenant dans des conditions extrêmes (vols spatiaux et analogues) ou non (ostéoporose, inactivité, arthrose, polyarthrite rhumatoïde, troubles nutritionnels). Les effets de traitements pharmaceutiques ou biomécaniques (orthèses) ou des stratégies d’entraînement physique applicables aux sujets fragiles sont étudiés.
Au niveau tissulaire, les multiples interférences entre les cellules osseuses et leur microenvironnement (composants de la matrice extracellulaire, facteurs de croissance, vascularisation osseuse) sont explorées. Des modèles 3D in vitro de remodelage osseux, imitant des aspects clés de l’environnement cellulaire osseux, sont également développés, à partir de céramiques de phosphate de calcium optimisées pour l’ostéogenèse

Erwin DEHOUCK, planétologue (et oui ça existe !), maître de conférences au Laboratoire de Géologie de Lyon, Université Claude Bernard Lyon 1 dont les travaux portent principalement sur la planète Mars, a présenté un exposé « Hommes ou robots : qui pour explorer Mars ? »
Erwin est spécialiste de la composition chimique et minéralogique de la surface de la planète Mars, qu’il étudie à l’aide des observations des sondes spatiales mais aussi en laboratoire, par l’intermédiaire d’expériences reproduisant l’atmosphère ancienne de Mars. Depuis 2013, il est membre de l’équipe scientifique du rover Curiosity, dont il analyse les données – en particulier celles de la caméra chimique franco-américaine ChemCam – afin de reconstituer l’évolution climatique et l’habitabilité passée de la Planète Rouge.

OUF ! C’était dense mais comme vous pourrez le constater, cette conférence se suit très facilement et est tout simplement passionnante (au point que nous avons « légèrement » dépassé le chrono)

Alors, voulez-vous voyager jusqu’à Mars ? Sûr ?