démonstration Taekwondo

Jeudi 21 février a eu lieu une démonstration de Teakwondo dans la BU. Elle était réalisé par les étudiants du SUAPS de Lyon 1.

Le taekwondo est un art martial coréen (je n’ai pas trouvé de manga ou de manhwa* sur le thème mais je ne désespère pas). Pour en savoir plus je vous conseille le site de la fédération française de taekwondo ; ils en parlent bien mieux que moi.

Un grand merci à nos étudiants venus faire découvrir ce sport …

 et juste pour le plaisir, voici quelques photos.

Enjoy !

chibi1blogRIKA

 

 

*manhwa : manga coréen (le mot est surtout utilisé à l’extérieur de la Corée). Depuis plusieurs années, la Corée du Sud est un des pays qui produit le plus de mangas (enfin manhwa)

A lire : Team handball

© by BOUTADJINE Abdesselam /

© by BOUTADJINE Abdesselam /

Un deuxième global manga sur le sport (voir l’article sur Bodycheck), y-aurait-il une nouvelle mode ? Là encore il s’agit d’un sport quelque peu improbable au Japon : le handball. Que ce titre paraisse en France était on ne peut plus logique par contre. Le format est atypique, le sens de lecture français mais cela reste un manga jusqu’au bout des ongles.

Le tome 2 paraît bientôt.

A lire : Bodycheck !

© by ANK /

© by ANK /

Un global manga (comprendre une bande-dessinée qui empreinte les codes du manga en mixant le tout avec la culture occidentale, évidemment dessinée par un occidental) de sport vient de sortir. L’histoire est celle d’un adolescent fou de hockey (forcément les japonais ne nous l’avaient pas encore fait celui-là) qui ne parvient pas à se remettre du traumatisme d’une grave blessure. Le tout servi sur un fond de blues lycéen.

Si beaucoup de choses rappellent le manga japonais, le dessin est totalement atypique. On aime ou on déteste mais personne ne restera indifférent. Je ne vous dirai pas quel camp j’ai choisi !

Pour l’instant un seul tome est sorti mais on en espère d’autres …

A lire : All rounder Meguru

ALL ROUNDER MEGURU © 2009 by Hiroki ENDO/KODANSHA

ALL ROUNDER MEGURU © 2009 by Hiroki ENDO/KODANSHA

Connaissez-vous le shooto ? Non ? Eh bien moi non plus ! Raison de plus pour découvrir ce sport très confidentiel dans ce manga. L’histoire de départ est assez classique : deux amis d’enfance (qui ont justement vécu de jeunes années pas si tendres que cela) se retrouvent rivaux dans ce sport. La psychologie des personnages est moins simple qu’il n’y paraît au premier abord et l’auteur semble pour l’instant avoir évité le côté un peu bovin des mangas de sport où il faut à tout prix gagner, quitte à y laisser ses boyaux. Comme il s’agit d’un manga sur un sport peu connu, les combats ont un côté très pédago assez amusant finalement. Et pour savoir de quoi on parle, je vous laisse avec l’article de Manganews sur la question :

« Le shooto est un sport de combat libre japonais créé en 1984 par Satoru Sayama. Le premier événement professionnel de shooto est organisé en 1989. Il s’agit d’une discipline synthétique qui s’exprime au travers de trois concepts : “Da (coups) – To (projections) – Kyoku (jusqu’au bout)”. Ce sport repose sur un règlement précis. Les combattants utilisent des gants particuliers qui leur permettent à la fois de frapper et de saisir. Les rounds ont une durée de cinq minutes.
L’un des aspects qui donnent au shooto ses lettres de noblesse est sa méthode de formation. Les débutants progressent par paliers en tant qu’amateurs avant de devenir shooters professionnels. C’est de ce shooto qu’il est question dans All Rounder Meguru. »

A voir : Nasu, un été andalou

© by Madhouse / Dybex

© by Madhouse / Dybex

Il y a des jours comme ça qui comptent plus que d’autres dans une vie, c’est ce que va apprendre Pepe Benengeli, un coureur cycliste de deuxième zone.Si vous voulez regarder cet anime, les raisons ne manquent pas : c’est à ma connaissance le seul anime sur le sujet (le cyclisme), il est réalisé par Kosaka Kitaro (Princesse Mononoké) et a été présenté au festival de Cannes durant la quinzaine des réalisateurs (excusez du peu!), alors ne boudez pas votre plaisir !

http://www.manga-news.com/index.php/video/dvd/Nasu-ete-en-Andalousie

A retrouver dans Quartier libre

 

A voir : Initial D

© by 2006. PASTEL / Kaze

© by 2006. PASTEL / Kaze

C’est un anime sur les voitures ! Autant dire que nous ne sommes pas là dans mon élément. Mais il ne faut pas se buter sur ce détail. La série a eu un énorme succès, il doit bien y avoir une raison. C’est ici l’OAV* que vous allez retrouver.
Alors préparez-vous à faire crisser les pneus et à renifler de la gomme cramée, car Initial D ne prend pas vraiment de gants avec le code de la route.

OAV : Original Video Animation. Dessin animé sorti sous format DVD (anciennement VHS) qui donc pas destiné au grand écran ni à la télévision.

 

 

A voir : The prince of tennis

© by J.C. Staff / Mabell

© by J.C. Staff / Mabell

Il m’énerve ce Ryoma Echizen, d’ailleurs il énerve beaucoup de monde avec sa façon de regarder les autres sous la visière de sa casquette.

Il est tellement supérieur qu’on a du mal à le trouver attachant, jusqu’à ce qu’on découvre que le  fameux :  mada mada dane (t’en es encore loin)  qu’il lance à ses adversaires malheureux est une phrase de son père qu’il entend quotidiennement.

Une série intéressante même pour ceux qui détestent pratiquer ou même regarder un match de tennis et j’en sais quelque chose.

 http://www.manga-news.com/index.php/video/dvd/The-Prince-of-Tennis

 

A lire : Ascension

 

KOKO NO HITO © 2007 by Yoshio Nabeta, Jiro Nitta, Shin-ichi Sakamoto/SHUEISHA Inc.

Ascension est un seinen* très prenant et assez atypique. Si le sujet principal est bien l’alpinisme et si l’on retrouve des éléments du manga sportif (compétition, amitiés et rivalités), cette série se distingue très rapidement par son ton grave et par la solitude de son héros.

Buntaro essaie de vivre ses rêves de hauts sommets mais reste très seul. Lorsqu’il parvient à se lier à d’autres, tous profitent de sa naïveté et l’utilisent. C’est peut-être le seul reproche à faire à ce manga : tant de malchance dans les relations humaines, c’est un peu exagéré !

Mais ne boudons pas notre plaisir ! Les dessins sont fabuleux et l’histoire captivante, que demander de plus me direz-vous ? La fin bien sûr ! Et elle arrive, puisque le dernier tome (le 17ème) est sorti au Japon.

 

A retrouver dans Quartier libre

*seinen : manga au contenu plus « adulte » que le shonen et le shojo ( dont le public « naturel est plus jeune) approchant des sujets graves et dans un style plus réaliste.