Mes mangas coups de coeur

A lire : Thermae romae

Et si les bains romains n’étaient qu’une copie des bains japonais ? Voilà de quoi faire faire une attaque à nos archéologues mais Mari Yamazaki n’a peur de rien.

Bien sûr, a priori, il n’y a aucun rapport avec les voyages dans le temps.

Si ce n’est que Lucius Modestus, qui va faire rentrer les habitudes nippones chez les romains, fait des voyages dans le temps (et l’espace). Dès qu’il met la tête sous l’eau, il se retrouve au Japon dans des bains publics. Petit à petit, il introduit tout un tas d’inovations modernes et japonaises dans les thermes romains. C’est très instructuf, souvent hilarant et, pour ceux qui ne l’auraient pas compris, totalement fantaisiste, mais on aurait tort de bouder son plaisir.

Alors tous à l’eau, on en est au tome 2 à Quartier libre et le 3ème paraitra bientôt !

A retrouver dans la section Quartier libre de la BU Sciences de Lyon 1.
THERMAE ROMAE © 2009 Mari Yamazaki / ENTERBRAIN, Inc.

 

A lire : Global Garden 

Tout commence avec les regrets d’Einstein sur la fin de sa vie : avoir été à l’origine de la bombe tombée sur le Japon. L’auteur mêle sans aucun souci quelques données historiques sur Einstein et un scénario totalement fantasque.

Deux enfants doivent sauver la Terre et pour cela ils devront vivre assez longtemps pour rencontrer une jeune fille qui leur est apparue en rêve (en fait lors d’un voyage dans le temps…)

Les protagonistes de cette histoire ont la capacité de se déplacer dans le temps, aussi les premières rencontres n’en sont jamais tout à fait et l’héroïne est tellement « immergée » dans ces circonvolutions de l’espace-temps que pour s’y retrouver les deux héros lui ont donné trois identités selon le moment de sa propre vie où elle leur apparaît.

Compliqué ? Oui bien sûr mais à la fin, tout s’explique… enfin presque.

A retrouver dans la section Quartier libre de la BU Sciences de Lyon 1.

Global Garden
, Hiwatari Saki

Akata, Editions Delcourt

© 2001 by Saki Hiwatari / HAKUSENSHA Inc., Tokyo

 

A lire : Immortal rain

Methuselah, alias Rain, est en vie depuis 600 ans et il est plutôt bien conservé pour son âge. Il essaie d’échapper à des chasseurs de prime qui en veulent à sa tête. C’est le cas de la jeune Machika qui va pourtant très rapidement tomber sous le charme de cet être aussi attachant que tourmenté.

Le rapport avec le thème du temps ? Il est assez tordu je l’admets mais, outre que j’adore ce titre, cette histoire est aussi celle du temps qui peut rendre fou ceux qui échapperaient à la finitude de la vie humaine. Il réduit Rain à la pire solitude ou fait de son ami Yuki un monstre.

 

Alors lisez cette série (11 tomes en tout), vous ne serez pas déçu !
A retrouver dans la section Quartier libre de la BU Sciences de Lyon 1.

© OZAKI Kaori / Shinshokan

A lire : Reborn

Tsuna, un ado tout ce qu’il y a de plus banal, voire chétif, se retrouve chef mafieux. Devenu parrain d’une des plus puissantes familles italiennes, il va regrouper autour de lui sa garde rapprochée. Oui vous avez bien lu, attention c’est du shonen pur et dur, rester plausible est le cadet des soucis de l’auteur.

Que se passe-t-il ensuite ? C’est un shonen, je viens de vous le dire : une bande de copains qui s’agrandit au fur et à mesure des épreuves, avec tous un talent différent et qui vont, pour progresser, affronter des méchants, jusqu’au prochain « niveau » où, devenus plus forts, il leur faudra affronter d’autres méchants, encore plus puissants, etc., etc.
Le rapport avec le thème de ce festival me direz-vous ?
Le tournant arrive  au tome 16 qui débute « l’arc du futur ». A partir de là, Tsuna devra compter avec une autre donnée : le temps.
Il sera projeté dans le futur à cause du bazooka des 10 ans (on vous a pourtant prévenus, c’est du shonen !), rencontrera ses compagnons avec 10 ans de plus (tout en en gardant certains venant de son époque) ;  les mondes parallèles se mélangent, le futur et le présent se percutent et… il faut suivre mais ce n’est pas une raison pour bouder son plaisir !
Pour information, en France, la série compte à ce jour 28 volumes mais au Japon, on en est au 37ème, et ce n’est pas fini.

KATEKYO HITMAN REBORN! © 2003 by Akira Amano / SHUEISHA Inc

 

A lire : Enma

Enma voyage dans le temps… pour tuer les gens en leur ôtant les os !

Le pitch n’est pas très ragoutant, mais les histoires qui se succèdent ne manquent pas de sensibilité. Enma agit pour le compte du roi des enfers chaque fois que les actes d’un seul homme créent un déséquilibre dans l’au-delà : une affluence massive de nouvelles âmes.

Le scénario est assez répétitif mais ménage quand même quelques surprises.

Et un des atouts de la série est qu’en quelques pages, on passe d’époques en époques : du Japon féodal à l’Egypte des pharaons, en passant par Londres à la fin du 19ème siècle…

A retrouver dans la section Quartier libre de la BU Sciences de Lyon 1.
ENMA © 2009 Nonoya MASAKI, Tsuchiya KEI / KODANSHA Ltd., Tokyo.

 

2046 sur Terre. Mikako et Noboru sont de proches amis jusqu’à que cette dernière parte dans l’espace au sein d’une mission militaire des Nations Unies. Dès lors, ils ne pourront plus communiquer que par e-mails, mais ceux-ci mettent de plus en plus de temps à parvenir à destination…

Peut-on trouver plus triste que de se retrouver séparés par l’espace et le temps ?

C’est une histoire mélancolique comme seuls savent les raconter les dessinateurs japonais. Il ne se passe pas grand-chose dans ce court métrage mais Makoto Shinkai parvient à faire passer une grande émotion dans ces messages (presque zens tant ils sont courts) envoyés par deux amoureux. 7 ans à attendre une réponse, voilà qui s’appelle de la constance.

Pour les incurables romantiques et pour ceux qui veulent découvrir un réalisateur plein de talent.

 

Voilà un titre qui promet. Les dessins sont superbes, les rebondissements, bien que sans réelle originalité, tiennent en haleine et les héros sont tous plus beaux les uns que les autres.

Avec tout ça, on en oublierait presque l’histoire : deux royaumes sont en guerre depuis si longtemps que personne ne pourrait dire pourquoi. Une jeune princesse doit épouser le prince ennemi pour ramener la paix, sauf qu’elle a les cheveux rouges et que les familles régnantes sont censées avoir les cheveux noirs.

Ajoutons à cela que la belle peut voir le passé et l’avenir.


A retrouver dès le 12 mars 2012 dans la section Quartier libre de la BU Sciences de Lyon 1.

L’Arcane de l’aube
Reimei no Arcana
© 2009 by REI TOMA / SHOGAKUKAN Inc.

Haruka ne voyage pas dans le temps : elle voit l’avenir. C’est une autre façon de voyager dans le temps et c’est surtout le plus sûr moyen de devenir une cible pour des gens parfaitement mal intentionnés.

Elle va rencontrer un aveugle très particulier qu’elle va instantanément reconnaître comme son futur mari (d’où le titre) alors qu’elle n’a que 13 ou 14 ans !

Tout simplement impossible à lâcher quand on a commencé à s’y plonger !

Au bout de 15 volumes, on aimerait assez (la jeune fille ayant grandi) qu’un presque happy-end finisse par clore en beauté cette série.

A retrouver dès le 12 mars 2012 dans la section Quartier libre de la BU Sciences de Lyon 1.

© Hiroshi Takashige, DOUBLE-S / SQUARE ENIX

 

Un jeune lycéen se retrouve dans un survival game (« à la fin il n’en restera qu’un ! », oui mes références dates des années 80) avec 11 autres comparses.

Leur atout : chacun possède un téléphone portable. Un peu léger direz-vous? Pas quand on sait que ces machines sont capables de lire l’avenir et que chacune a une particularité. Laquelle ? Vous le saurez en lisant Mirai Nikki !

Là encore il faut s’accrocher pour ne pas se perdre dans les méandres du scénario… Mais le résultat est tellement bluffant que ce serait vraiment dommage de passer à côté !

A retrouver dès le 12 mars 2012 dans la section Quartier libre de la BU Sciences de Lyon 1.

MIRAI NIKKI © Sakae ESUNO 2006 / KADOKAWA SHOTEN Publishing Co., Ltd.

 

A voir : DNA2

Le futur est surpeuplé car un seul homme, Junta, un « super playboy », est à l’origine d’une nombreuse descendance qui a hérité de ses gènes. Karin, une opératrice A.D.N, est donc envoyée dans le passé (notre époque) pour empêcher Junta, qui n’est encore qu’un garçon timide et mal à l’aise avec les filles, de devenir un Dom Juan.

Mais suite à une erreur, c’est elle qui lui injecte le terrible gène…

Si vous êtes totalement insensible et même allergique à l’humour potache (voire gras !), n’essayer pas DNA2. Pour sa défense, le dessin est soignée et l’idée de départ plutôt drôle…
 

A retrouver dès le 12 mars 2012 dans la section Quartier libre de la BU Sciences de Lyon 1.

© by Deen / Kaze

Un jeune cancre en histoire doit se rendre dans un « parc d’attraction historique» révolutionnaire où des lunettes 3D permettent de se plonger, grâce à des hologrammes, dans le Japon d’autrefois.

Sauf qu’à un moment, le spectacle devient une réalité TRES tangible.

Propulsé dans un Japon de l’époque Edo qui est, en plus, truffé de Yokais, il va devoir très rapidement apprendre qui sont ses vrais amis.

 

La suite est à découvrir dans ce titre prometteur.

A retrouver dès le 12 mars 2012 dans la section Quartier libre de la BU Sciences de Lyon 1.

Amatsuki © 2005 by Shinobu Takayama / Ichijinsha Inc.

Un jeune garçon tout ce qu’il y a de plus banal se retrouve, après un voyage dans le temps, au cœur d’une guerre dans le Japon de l’ère Heian… A ceci près que dans ce Japon-là, il n’a plus rien de banal !

Héritier d’un pouvoir exceptionnel, c’est son choix qui donnera la victoire à l’un ou l’autre camp. Mais les choses ne sont pas toujours ce qu’elles semblent !

A retrouver dès le 12 mars 2012 dans la section Quartier libre de la BU Sciences de Lyon 1.

Voici la bande-annonce sous-titrée en anglais :

 

Un homme se rend sur la tombe de sa mère. Il a la cinquantaine et se pose des questions sur sa mère. L’instant d’après il a de nouveau 14 ans dans le Japon des années 60.

Comment revivre son adolescence lorsqu’on a encore ses souvenirs et son expérience  d’adulte ? Revivre le passé lui permettra-t-il de le changer ou de le comprendre ?

Un manga quasi-mythique qui a été transposé au cinéma par Sam Garbarski en 2010, les deux à Quartier Libre bien sûr !


A retrouver dès le 12 mars 2012 dans la section Quartier libre de la BU Sciences de Lyon 1.

Quartier lointain, Taniguchi Jiro
Editions Casterman
© by TANIGUCHI Jiro / Shôgakukan

Imaginez que Dieu soit une jeune lycéenne japonaise de 15 ans totalement sans gêne et qu’il ne faille surtout pas qu’elle soit au courant sous peine de détruire le monde. C’est le pitch de départ complètement fou qui nous est proposé.

Autour d’Haruhi qui ne se rend compte de rien, il y a bien sûr (sinon cette série ne serait pas là) des voyageurs(ses) du temps : les allers-retours sont fréquents et les mondes parallèles tout autant.

Comme tout scénario utilisant les allers-retours dans le temps, il faut s’accrocher pour tout suivre mais l’histoire est suffisamment bizarre pour donner envie de connaître la suite. D’autant qu’avec 11 tomes, elle n’est toujours pas finie !

A retrouver dès le 12 mars 2012 dans la section Quartier libre de la BU Sciences de Lyon 1.

La Mélancolie de Haruhi

Pika Editions

© Nagaru TANIGAWA ● Noizi ITO 2006

© Gaku TSUGANO 2006 / Kadokawa Shoten

Si cela vous tente, nous avons aussi la série anime !

 

 

Voici le manhwa (manga coréen) de cette sélection. Au départ, le dessin peut rebuter l’amatrice de manga que je suis… mais l’histoire est prenante !

Dans un lycée, gravitent plusieurs personnes aux dons très spéciaux : arrêter le temps pendant 10 minutes, prédire les catastrophes 15 jours avant, remonter le temps de 10 secondes, etc. On pourrait croire que tous ces dons permettent beaucoup de choses mais en réalité ils ont tous de cruelles limites.

Leurs détenteurs vont tenter de réunir leurs capacités très spéciales afin de déjouer le destin, mais le moins qu’on puisse dire, c’est qu’il ne se laisse pas faire !

A retrouver dès le 12 mars 2012 dans la section Quartier libre de la BU Sciences de Lyon 1.

Timing, Kang Full
3 tomes chez Casterman
© by KANG FULL

De nos jours, Kagome, vit dans un temple vieux de 1000 ans, elle. Mais lorsque Kagome passe par le puit du temple, elle voyage dans le passé et rejoint Inuyasha, mi-démon, mi-humain. Avec lui et quelques autres compagnons, elle recherche les fragments de la perle de Shikon.

Ce film reprend les éléments de la série d’Inuyasha en se concentrant sur les pouvoirs d’un arbre légendaire : l’arbre du temps.

A part cette thématique du temps, l’autre intérêt de ce film est de retrouver le couple Kagome-Inu-Yasha : ils sont si mignons !

A retrouver dès le 12 mars 2012 dans la section Quartier libre de la BU Sciences de Lyon 1.

La bande-annonce de l’anime :

Inuyasha bande-annonce film 1 par kazetv

 

A lire : Jin

Années 2000 au Japon. Jin M, brillant neurochirurgien, opère d’urgence un patient. Surprise : dans son crâne se trouve un fœtus humain. Ce même patient tente de s’enfuir plus tard de l’hôpital et c’est en essayant de le retenir que Jin chute et se réveille… à l’aube de l’ère Meiji.

D’abord perdu, il retrouve rapidement ses réflexes de médecin et reprend ses activités. Mais les méthodes du XXIème siècle sont parfois difficiles à faire accepter dans un Japon encore isolationniste, surtout lorsqu’on ne sait pas quelles conséquences auront ses actes pour les générations futures (Jin ose tout de même faire de la pénicilline en plein XIXème !)
Tout cela a l’air bien sérieux, pour autant ce manga n’a rien d’ennuyeux. Pour peu que l’on passe outre les guerres de clans un peu « prise de tête », on comprend pourquoi tant de livres ou de séries parlent de médecine.


A retrouver dès le 12 mars 2012 dans la section Quartier libre de la BU Sciences de Lyon 1.

JIN © 2000 by Motoka Murakami/SHUEISHA Inc

 

Cela commence par une chute dans le futur : un ninja tombe littéralement sur une jeune héritière qui s’ennuie ferme. Rassurez-vous, fini l’ennui pour elle.

 

A partir de là, on ne s’arrête plus. De quoi me direz-vous ? De faire des sauts dans le temps : dans le passé, où Beni recherche son ninja et le retrouve avec quelques années de moins tandis que celui-ci repart dans le passé (mais pas au même moment pour la retrouver), puis encore dans le présent, à moins que cela ne soit le futur?

C’est un peu embrouillé ? Je vous l’accorde et moi-même je commence à avoir du mal à m’y retrouver. Mais l’histoire d’amour est craquante, alors on s’accroche et on suit !

A retrouver dès le 12 mars 2012 dans la section Quartier libre de la BU Sciences de Lyon 1.

© Shoko Conami 2006-2007 (AKITASHOTEN JAPAN)

A lire : Sprite

Ames sensibles (mon cas) s’abstenir ! Ici vous êtes dans un cauchemar : un cauchemar très intelligemment mené, plein de réflexions métaphysiques sur le temps et sa « matérialisation ».

Eh oui ici le temps n’est pas une notion abstraite mais une matière visqueuse, façon marée noire en beaucoup plus flippant (ce qui n’est pas peu dire).

Notre héroïne voyage donc dans le temps mais ici point de jolis portails magiques, c’est l’horreur et ceci n’est pas une métaphore !


A retrouver dès le 12 mars 2012 dans la section Quartier libre de la BU Sciences de Lyon 1.

SPRITE © 2010 Yugo ISHIKAWA / Shogakukan Inc.

 

Ryu, jeune voyageur intergalactique, se réveille d’un sommeil cryogénisé au bout de 40 ans de voyage.

Il découvre que le reste de l’équipage est mort et que le vaisseau a atterri sur une étrange planète. Il semble reconnaître la terre, mais elle flotte entre le passé et le futur : Ryu doit se battre à la fois contre des hommes des cavernes mais aussi contre des robots futuristes. Dans ce monde hostile, il part à la recherche d’une civilisation.

Un classique du genre, publié au Japon au début des années 1970, et qui n’a pas pris une ride.

A retrouver dès le 12 mars 2012 dans la section Quartier libre de la BU Sciences de Lyon1.

Le Voyage de Ryu, Shotaro Ishinomori

5 tomes chez Glénat
© by ISHINOMORI Shotaro / Kodansha

Par Rika Publié dans : Mes mangas coups de coeur Communauté : WorldJAP