A voir : Eureka Seven : Good Night Sleep Tight, Young Lovers

jaquette Eureka seven

© by Bones / Kaze

Vous voulez toujours garder la tête dans les étoiles, alors essayez Eureka Seven : Good Night Sleep Tight, Young Lovers : un film issu de la série éponyme, mais ce n’est ni une suite, ni un résumé. Le film se positionne dans un univers parallèle à la série originale.

« Renton rejoint la 303ème Division Indépendante de Combat luttant contre des formes de vie inconnues appelées Image. Il n’a qu’une idée en tête : sauver son amie d’enfance Eureka qui fut capturée 8 ans auparavant. Il va alors se retrouver plongé au cœur d’une guerre où l’amour entre Eureka et Renton sera soumis à de rudes épreuves entre le passé et le futur, la vérité et les mensonges, les sentiments et le devoir. Le combat final aboutissant à la naissance d’une légende est proche… »

Voici la bande annonce :

Sans avoir vu la série, j’ai vraiment aimé le film : un monde avec une histoire et une mythologie bien construites, pleines de poésie. Et ça ne manque pas d’action non plus ! Bon il faut suivre un peu (et pas faire 3 choses en même temps comme moi !) et il est même possible que vous versiez une petite larme !

A Lire : Osamu Tezuka – Biographie

osamu_tezuka_biographie_01

© by TEZUKA Osamu / Tezuka production

Et non ! c’est pas un manga !

Voici la biographie officielle d’Osamu TEZUKA, l’homme considéré comme le premier dessinateur de manga ou MANGAKA. Il est aussi surnommé le Roi du Manga ou le Dieu du manga (y’en a tellement au Japon, alors un de plus ou un de moins…)

En quatre tomes, Osamu TEZUKA et son équipe de Mushi Production, le studio qu’il a fondé en 1961, nous relate sa vie, de sa naissance en 1928 jusqu’à sa mort arrivée trop tôt en 1989. Cela nous montre sa vie, mais aussi son œuvre : plusieurs milliers de pages de manga et une forte empreinte sur le monde de l’animation.

Il a initié le manga moderne en créant notamment les premières très longues séries qui étalent l’histoire sur des milliers de pages…

Ces livres nous montrent la vie d’un artiste qui a travaillé sans relâche pour sa passion, on pourrait même dire pour son art car, quoi que certains en disent, le manga, comme tous les romans graphiques, est un art, un art du récit et de la philosophie des textes, un art du dessin et de techniques sans cesse renouvelé, un art de l’émotion et du rêve…

OK, je m’égare, mais voici une biographie qui se lit, comme un manga 🙂 !

A voir : Appleseed

Appleseed (film) - Jaquette

© 2004 Masamune Shirow / Seishinsha, Appleseed Partners

Ce n’est pas exactement l’animé tiré du manga mais on s’en contentera. Ce film de 2004 réalisé par Shinji ARAMAKI reprend les personnages et le contexte de Masamune SHIROW dans ce film passionnant dans une animation 3D bien qu’encore hésitante, nous coupe le souffle pour sa beauté et son réalisme.

Mais comme je l’ai dit, c’est pas exactement la même histoire : Seule dans un monde ravagé, se battant pour une guerre dont elle ne sait pas qu’elle est déjà fini, Deunan Knut est un soldat solitaire depuis qu’elle a vu mourir son ami/amant/mentor Briareos. Attaqué par des robots qu’elle n’avait encore jamais vus, elle est sauvée par un mystérieux vaisseau qui l’endort et la transporte dans la belle et utopique ville d’Olympus, géré par l’entité électronique Gaia et conseillé par 7 hommes sages qui tempère sont tempérament logique de machine. Là, elle rencontre son premier Bioroïde, Hitomi qui devient sa sœur de cœur en même temps que de sang puisqu’elle a été créée à partir de l’ADN de son père. Elle retrouve aussi Briareos, mais celui-ci n’est plus tel qu’elle l’avait connu. Devenu un cyborg, il ne semble plus être l’homme dont Deunan est tombé amoureuse.

Amené à Olympus pour faire partie de l’ES.W.A.T, la police anti-terroriste de la ville car même une ville utopique n’est pas à l’abri de la haine et de la violence.

Un très bon film ou on peut voir que les plus humains ne sont pas toujours ceux que l’on croit…j’en dit pas plus, à vous de voir.