A lire : Avoue que tu m’aimes !

AISHITERUTTE ITTEMO IIYO © 2011 Aya ODA / Shogakukan Inc.

AISHITERUTTE ITTEMO IIYO © 2011 Aya ODA / Shogakukan Inc.

Ah, avec ce titre on nage dans le shojo musical, que dis-je on nage, on se noie ! C’est un plaisir coupable mais tellement bon ! Tout y est : le mélo, les rivalités, les hésitations de l’héroïne et même la musique, car il ne faut pas oublier que si ce titre est dans notre sélection, c’est parce qu’il s’agit d’une histoire qui se passe dans une maison de disque. Que l’on y apprend ce que manager veut dire au pays du soleil levant et croyez-moi, c’est assez particulier et que le héros est un compositeur, flemmard mais apparemment génial. Alors me direz-vous où est le pathos dégoulinant ? A vous d’aller voir !

Et allez-y (ne vous fiez pas à ce titre navrant) parce qu’il est excellent !

A lire : Lovely love lie

KANOJO WA USO WO AISHISUGITERU © Kotomi AOKI / Shogakukan Inc.

KANOJO WA USO WO AISHISUGITERU © Kotomi AOKI / Shogakukan Inc.

Comment devenir une star de la chanson quand on ressemble à un champignon ? La question peut sembler incongrue et pourtant … Le champignon c’est Riko, jeune lycéenne affublée d’une coupe de cheveux qui la fait effectivement ressembler à un mushroom comme cela est dit dans le manga. Elle va petit à petit rentrer dans la vie d’Aki, suite à une série de circonstances dont je parlerai pas ici. Le plus important est que Riko est la chanteuse d’un jeune groupe de rock, qu’Aki est le compositeur de Crude play, le groupe en vogue du moment et que Riko est une fan de ce groupe.

Seulement voilà, Aki ne lui a pas dit qui il était …

Au détour de cette bluette (il faut bien appeler les choses par leur nom), Riko découvre l’envers pas toujours reluisant de l’industrie de la musique et que les apparences sont parfois bien trompeuses. Dur, dur de grandir en vitesse accélérée pour pouvoir vivre son rêve ! La série n’est pas encore finie mais paraît régulièrement alors : vous reprendrez bien un peu de champignon ?!