A lire : Le prince, la sorcière et les princesses

OUJI TO MAJO TO HIMEGIMI TO © 2010 by Kou Matsuzuki / HAKUSENSHA Inc.

OUJI TO MAJO TO HIMEGIMI TO © 2010 by Kou Matsuzuki / HAKUSENSHA Inc.

Aïe ! Encore des mélanges de genre au cours des réincarnations doublé d’un méli-mélo de contes de fées !

Ici c’est un malheureux prince qui s’est réincarné en fille. Elle s’appelle Ooji (qui signifie prince en japonais, au cas où nous n’aurions pas compris sa véritable nature, nous autres pauvres lecteurs) et trouve les filles tellement fragiles et innocentes qu’elle vole toujours à leur secours. Seulement comme le titre l’expose bien, Ooji n’est pas toute seule, elle doit faire face aux réincarnations de princesses qu’elle a séduites (toutes !) et abandonnées durant ses vies antérieures. Comme c’était un prince très compétent (et séduisant), elle a quand-même séduit (liste pas forcément exhaustive et dans le désordre) : Cendrillon, la Belle au bois dormant, la petite sirène et, si mes souvenirs sont bons, Blanche-Neige !

Ouf, étonnez-vous ensuite que son karma soit chargé ! Et la sorcière me direz-vous ? Nan, nan ! Je ne vous dirai pas tout …