A lire : Tout sauf un ange

© Takako Shigematsu 2003-2006 (Akitashoten Japan)

© Takako Shigematsu 2003-2006 (Akitashoten Japan)

Lorsqu’on regarde la couverture de cette série, on s’attend à voir un couple détourner une jeune fille du « droit chemin », en fait pas du tout ! Ce que vous voyez c’est une jeune fille entourée d’un jeune homme, Izumi Kido, qui poursuit une carrière d’idole* et de son manager ! Bien évidemment Hikaru, la jeune fille en question, se retrouve à partager sa chambre avec Izumi, on est dans un shojo tout de même !

idole : Au Japon, le terme idol désigne principalement de jeunes artistes des deux sexes, sélectionnés adolescents pour leur physique lors d’auditions organisées par des maisons de production et des agences d’artistes. Celles-ci les forment ensuite au chant, à la danse, à la comédie, pour promouvoir leur image dans les médias et l’exploiter dans de nombreux produits et supports à destination d’un public adolescent ou adulescent : […] On les fait aussi animer des émissions radio ou TV et tourner dans des publicités, films, séries télévisées, pièces de théâtre, comédies musicales. Cependant, la majorité de leurs gains revient en fait à leurs producteurs et agences, qui leur reversent généralement un simple salaire, plus ou moins élevé selon leur notoriété acquise. Le propre des idols étant d’être des adolescents(es) à l’image gaie, sympathique et innocente, leurs carrières sont brèves et s’arrêtent souvent à leur majorité, ou avant suite à un manque de succès, ou à des scandales relatifs (liaisons, dérapages, délits mêmes mineurs) dont sont friands les médias nippons et qui ternissent leur image auprès de fans exigeants. (extrait de wikipedia)