Le festival est de retour !

Le festival revient et cette fois-ci s’attache … au manga (マンガ). Nous allons revenir aux débuts des animés en France à l’origine de la percée de la culture pop japonaise dans notre pays. Madeleine de Proust pour beaucoup de quarantenaires, ces dessins animés (dont beaucoup ont bénéficié d’une édition papier depuis) sont maintenant des « classiques ». Mais le manga puise ses origines dans des époques bien plus lointaines et cette exposition est l’occasion de remettre en lumière cette filiation.

 

Demandez le programme !

Conférence-débat  : la France, l’autre pays du manga ?
Jeudi 10 février  de 12h15 à 13h45. Salle de conférences. BU Sciences, Campus de la Doua ou en ligne ICI
Derrière ce titre tout droit tiré d’une publicité des années 80 (et le choix de l’époque ne doit rien au hasard) se cache une réalité éditoriale qui n’en finit pas d’étonner le monde. Comment un pays qui est déjà doté d’une tradition bien ancrée (encrée ?) dans la BD et qui ne compte « que » 67 millions d’habitants (dont un nombre certain ne lit aucune sorte de bandes-dessinées) peut-il être le deuxième consommateur de mangas au monde ?

Intervenants:– Julien Bouvard, maître de conférences en études japonaises à l’Université Jean Moulin Lyon 3: « Tout se déroule selon le keikaku* » (* « Keikaku » signifie « plan ») – Traduire les mangas en France.
Julien Bouvard mène des recherches sur l’histoire du manga et s’intéresse plus largement aux aspects transmédiatiques de la subculture japonaise.

– Olivier Vanhée, chercheur au Centre Max Weber (Lyon 2/Ens de Lyon). »Retour sur les publics et les usages du manga en France ».
Les recherches d’Olivier Vanhée portent sur les modes d’appropriation et les processus de légitimation des mangas en France.

Modération: Pascal Robert enseignant chercheur à l’Enssib, spécialiste de la bande dessinée.
Attention pass vaccinal obligatoire

Projection : Josée, le tigre et les poissons de Kotaro Tamura (2020)
Mardi 1er mars  à 18h30. Salle de conférences. BU Sciences, Campus de la Doua
Kumiko, paraplégique depuis l’enfance, vit avec sa grand-mère, qui la sur-protège du monde extérieur. Elle sort peu et s’est créé son propre univers. Elle demande qu’on l’appelle Josée, du nom d’une jeune héroïne d’un roman de Sagan. Tsuneo, brillant étudiant en biologie marine, aimerait poursuivre ses études au Mexique. Pour cela il lui faut de l’argent et il cherche donc des petits boulots. Un soir, il tombe littéralement sur Josée et la sauve d’une horrible chute. Suite à cette rencontre accidentelle, la grand-mère de Josée engage Tsuneo comme aide-soignant. Josée se révèle autoritaire et têtue, mais Tsunéo est d’une grande patience. Ils apprennent à se connaître et même à s’apprécier. Un jour, il emmène Josée à la mer… (Allociné)

 Dessiner un manga : masterclass avec Miya
Jeudi 17 mars  à 12h30. Salle de conférences. BU Sciences, Campus de la DouaMiya a fait ses études à l’Ecole Emile Cohl à Lyon. A priori la ville lui a plu puisqu’elle y réside toujours.
Elle a pour l’instant publié deux séries chez Pika Vis à Vis et Alchimia (tous les deux en 3 tomes et tous les deux à Quartier libre J).


 Attention pass vaccinal obligatoire