A lire : Brainstorm’seduction

NONAI POISON BERRY © 2009 by Setona Mizushiro / SHUEISHA Inc.

Et si tous nos faits et gestes étaient discutés, analysés et votés…Ah cerveau mystérieux ! Dans BrainstormSeduction, nous avons un comité de direction parfois un peu largué il faut l’avouer…

« Au Comité Cérébral, centre de contrôle situé dans la tête d’Ichiko, 29 ans et célibataire, ses membres sont au travail. Les faits et gestes de la jeune fille sont visionnés et votés à l’unanimité dans des débats animés où chacun donne de la voix ! Et lorsque Ichiko tente d’aborder le craquant Ryôichi, de huit ans son cadet, c’est l’effervescence dans l’esprit de la presque trentenaire… Optimisme soutient à fond cette entreprise pendant que Pessimisme vote contre toute forme de rapprochement avec ce jeunot ! L’impassible Mémoire, lui, fait son devoir d’archiviste en silence, tout le contraire de Passion qui trépigne bruyamment à l’idée de vivre une histoire d’amour ! Raison, enfin, préside avec lucidité ce Comité et tranche lors des votes… ou en tout cas, il essaye ! Mais dans l’esprit d’Ichiko, une autre facette pourrait bien jouer les invités surprise et tout bouleverser… » Manga news

Pour le coup, on a une belle illustration du chaos qui règne dans notre tête quand on tombe amoureux(-se) ! Avec ces hauts et ses bas Ichiko (et son drôle de comité !) nous entraîne dans les circonvolutions de ses émotions : Les sentiments ou la raison, l’éternelle question !

A lire : My lovely hockey club


GOKURAKU SEISHUN HOCKEY CLUB © 2005 Ai Morinaga / Kodansha Ltd., Tokyo.

Voilà un manga que vous ne vous attendriez pas à retrouver dans une thématique de bien-être, non ? Il y est question d’un club de hockey sur gazon et d’une jeune fille qui va en devenir la manager.

Voilà le résumé
Hana Suzuki, a une passion dévorante dans la vie : dormir ! Afin de grappiller quelques minutes de sommeil supplémentaires, elle est prête à tous les sacrifices, allant jusqu’à s’échiner au travail pour entrer dans un lycée prestigieux… car celui-ci se trouve à seulement trois minutes de chez elle ! Un matin, alors qu’elle s’y rend, l’esprit encore embrumé, elle heurte la rutilante voiture d’Izumi Oda, un fils de bonne famille, qui menace de lui faire payer les réparations si elle ne rejoint pas son club. Un club un peu particulier… de hockey sur gazon ! (manganews)

Vous êtes perdus ? Alors regardez plus attentivement la couverture. Toujours rien ? Mais si, le halo blanc autour de la tête de l’héroïne ! Bon, je dois admettre que cela ne rend rien sur un ordi, alors essayons avec celle-ci :


GOKURAKU SEISHUN HOCKEY CLUB © 2005 Ai Morinaga / Kodansha Ltd., Tokyo.

Là vous n’allez pas me dire que vous ne l’avez pas vu ! Ok, maintenant connaissez-vous la signification du logo ? C’est celui que l’on retrouve devant tous les onsen, il représente une source chaude et les gâteaux estampillés du même logo se retrouvent aussi traditionnellement dans les villages de onsen (pas dans le onsen !)

Une fois cela dit, vous ne voyez toujours pas le rapport de cause à effet et je vous comprends. En fait ce club est un paravent pour une bande de lycéens qui ne font jamais de sport mais passent leur temps dans des onsen à se prélasser, à manger et à dormir ! Inutile de vous dire que ce manga est à prendre au deuxième, voire au troisième degré et que ce n’est pas ici que vous trouverez des réflexions très profondes sur le sens de la vie. Mais vous allez peut-être trouver cela très drôle et finalement c’est déjà bien 😉

A lire : Mitsuko Attitude

© Mamoru Kurihara / Kodansha Ltd.

Le bien-être ça passe bien sûr par une bonne santé, et donc une bonne alimentation. Ce n’est pas Mitusko qui vous dira le contraire… Alors, il faut bien l’avouer, les pratiques sont parfois un peu extrêmes. Ce manga, Mitsuko Attitude aborde un thème pour le moins original ! On rit, on est perplexe, on se questionne (mais sans prise de tête) et on finit toujours par rire 🙂

Le petit résumé qui va bien « Après la mort de son père, Mitsuko s’installe chez son oncle. Elle découvre alors une famille très bizarre qui, obsédée par sa santé, adopte des pratiques qu’elle juge extrêmes. D’abord réticente, Mitsuko apprendra à leurs côtés que bien manger et avoir une bonne hygiène de vie est essentiel pour vivre plus heureux avec soi-même et avec les autres. Et il n’est pas trop tard pour changer ses habitudes! » Mangas news.

Et vous, vous y connaissez quelque chose en macrobiotique? Pour ma part, je trouve tout ça un peu extrême, donc. Parce qu’il ne s’agit pas seulement d’alimentation, mais de tout un mode de vie très particulier (quel doux euphémisme!) J’en avais déjà parlé pour notre Festival sur la Cuisine…

A lire : la fille du temple aux chats


NEKO NO OTERA NO CHIONSAN © 2016 Makoto OJIRO / SHOGAKUKAN

La fille du temple aux chats, tout est dans le titre : une fille, des chats (beaucoup de chats) et un temple.

voici le pitch de manganews :

Gen décide de quitter son cocon familial et d’intégrer un lycée à la campagne où il a vécu étant tout petit. Il retrouve sa grand-mère et s’installe dans le vieux temple où vit déjà Chion, une jeune femme d’une vingtaine d’année. Cette cousine éloignée a pris la succession de la grand-mère et garde un excellent souvenir de Gen, enfant. Leur complicité enfantine aurait-elle survécu à toutes ces années ?

Ah oui ! J’ai oublié de vous parler de Gen, il faut dire qu’on voit parfois l’histoire par le prisme de ses yeux (ce qui explique peut-être les zooms sur le fessier de Chion que je trouve un peu lourds, mais bon …).

Vous avez bien compris que pour Gen la complicité des jeunes années est TRES TRES éloignée de ses préoccupations. Mais ce manga, pour moi, vaut le coup surtout en ce qui concerne le temple et les chats 🙂 Le temple est bourré de charme et évoque un Japon totalement désuet mais vraiment attachant. Il me faut encore lire le tome 2, mais voilà un titre qui pourrait beaucoup me plaire.

Quant à vous, il vous faudra attendre la fin de l’exposition pour pouvoir le lire à Quartier Libre

On y est !

Nous y sommes ! Le 10ème festival ! Nous avons passé le cap des deux chiffres. Cela valait bien une édition un peu spéciale. Cette année à Lyon 1, vous avez pu constater qu’un thème était omniprésent : le bien-être. Nous ne pouvions pas laisser passer cette occasion de mettre en avant tout l’apport du Japon et de son art de vivre. Voici donc un festival atypique avec son exposition “à vivre” et à expérimenter (je ne vous en dis pas plus, il faut venir voir ), ses ateliers de méditation et de shiatsu, sa conférence et sa projection :

Demandez le programme

Exposition

Bien dans sa peau, bien dans sa tête
L’exposition propose une immersion dans l’art de vivre à la japonaise avec ses rituels et ses lieux zens. En pénétrant dans l’exposition, vous ferez l’expérience physique et mentale de la recherche de l’harmonie et de l’équilibre, une aspiration essentielle au Japon pour parvenir au développement spirituel et à l’accomplissement personnel.

Du 11 février au 31 mars 2019, Galerie BU – BU Sciences

Cérémonie du thé Chado

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est Chibi1-kimono-fini-orange-1024x1024.jpg.


La cérémonie du thé est une composante essentielle de l’art de vivre au Japon. Ce rituel ancestral est codifié, chaque geste accompli par le maître de thé est poétique et empreint de sens philosophique. L’offrande du thé matcha, le Chado nécessite d’associer à la mémoire des gestes, une gymnastique intellectuelle et un développement spirituel.

Lundi 11 février à 18h30, Quartier libre, BU Sciences 

Conférence-débat
Pourquoi l’Occident redécouvre la méditation ?

Les sociétés occidentales s’intéressent de plus en plus à la méditation, elle est même enseignée à l’Université : pourquoi ce succès? Elle est souvent identifiée à l’Orient et au bouddhisme mais elle existait sous d’autres formes en Occident: comment était-elle pratiquée ? Pourquoi la méditation suscite-t-elle un tel intérêt aujourd’hui ? Quels sont ses bienfaits sur le cerveau et sur le corps ?

Jeudi 14 février de 12h15 à 13h45, Salle de conférences, BU Sciences

Ateliers
Méditation pleine conscience
Dominique Audin enseigne la danse et le yoga à l’Université Lyon 1. Son atelier vous propose une première approche de la méditation dite de pleine conscience.

Mardis 12 et 19 février de 13h15 à 14h, Quartier libre, BU Sciences


Initiation au shiatsu
 (3 heures)
Sonia Badin est enseignante à l’Université Lyon 3, elle est praticienne diplômée de la Fédération Française de Shiatsu Traditionnel (FFST) et du Centre de Recherche et d’Enseignement en Shiatsu et en Energétique Chinoise (CRESEC). Elle vous propose une initiation au shiatsu au sol (protocole Nakasono) pour une première approche de cette pratique.
Le shiatsu est une thérapie manuelle énergétique originaire du japon. C’est une méthode simple pour se relaxer qui peut se pratiquer au sol avec les mains. 

Vendredi 1er mars de 17h à 20h, Quartier Libre, BU Sciences

Projection  : A silent voice


Un film de Naoko Yamada de 2016
Une nouvelle élève arrive dans la classe du très exubérant Ishida. Shoko est jolie, timide … et sourde. Ishida va alors s’amuser à ses dépens, la harcelant de plus en plus violemment et avec l’assentiment de ses camarades. Mais un jour il va trop loin et les parents de Shoko portent plainte. Le harceleur devient alors harcelé, mis au ban de l’école par ceux-là même qui ne l’ont jamais dénoncé. Devenu lycéen, Ishida, qui a appris le langage des signes, part à la recherche de Shoko.


Jeudi 7 mars à 18h30, Salle de conférences, BU Sciences

Vous avez pu remarquer que j’ai de nouveau changé un peu de look, alors si vous voulez un de mes badges, vous savez ce qu’il vous reste à faire : venir !

Si vous voulez vous détendre tout en restant à à la BU Santé à Rockefeller, c’est aussi possible, nous vous avons concocté une sélection de titres tous plus zen les uns que les autres, ICI