A lire : Mitsuko Attitude

© Mamoru Kurihara / Kodansha Ltd.

Le bien-être ça passe bien sûr par une bonne santé, et donc une bonne alimentation. Ce n’est pas Mitusko qui vous dira le contraire… Alors, il faut bien l’avouer, les pratiques sont parfois un peu extrêmes. Ce manga, Mitsuko Attitude aborde un thème pour le moins original ! On rit, on est perplexe, on se questionne (mais sans prise de tête) et on finit toujours par rire 🙂

Le petit résumé qui va bien « Après la mort de son père, Mitsuko s’installe chez son oncle. Elle découvre alors une famille très bizarre qui, obsédée par sa santé, adopte des pratiques qu’elle juge extrêmes. D’abord réticente, Mitsuko apprendra à leurs côtés que bien manger et avoir une bonne hygiène de vie est essentiel pour vivre plus heureux avec soi-même et avec les autres. Et il n’est pas trop tard pour changer ses habitudes! » Mangas news.

Et vous, vous y connaissez quelque chose en macrobiotique? Pour ma part, je trouve tout ça un peu extrême, donc. Parce qu’il ne s’agit pas seulement d’alimentation, mais de tout un mode de vie très particulier (quel doux euphémisme!) J’en avais déjà parlé pour notre Festival sur la Cuisine…

A lire : la fille du temple aux chats


NEKO NO OTERA NO CHIONSAN © 2016 Makoto OJIRO / SHOGAKUKAN

La fille du temple aux chats, tout est dans le titre : une fille, des chats (beaucoup de chats) et un temple.

voici le pitch de manganews :

Gen décide de quitter son cocon familial et d’intégrer un lycée à la campagne où il a vécu étant tout petit. Il retrouve sa grand-mère et s’installe dans le vieux temple où vit déjà Chion, une jeune femme d’une vingtaine d’année. Cette cousine éloignée a pris la succession de la grand-mère et garde un excellent souvenir de Gen, enfant. Leur complicité enfantine aurait-elle survécu à toutes ces années ?

Ah oui ! J’ai oublié de vous parler de Gen, il faut dire qu’on voit parfois l’histoire par le prisme de ses yeux (ce qui explique peut-être les zooms sur le fessier de Chion que je trouve un peu lourds, mais bon …).

Vous avez bien compris que pour Gen la complicité des jeunes années est TRES TRES éloignée de ses préoccupations. Mais ce manga, pour moi, vaut le coup surtout en ce qui concerne le temple et les chats 🙂 Le temple est bourré de charme et évoque un Japon totalement désuet mais vraiment attachant. Il me faut encore lire le tome 2, mais voilà un titre qui pourrait beaucoup me plaire.

Quant à vous, il vous faudra attendre la fin de l’exposition pour pouvoir le lire à Quartier Libre