Mini-concert : La musique des sphères le 6 février à Quartier libre

Nous avons pour habitude de commencer par des “festivités”. Normal pour un festival. Cette fois-ci, je suis particulièrement heureuse de vous présenter cette performance musicale car elle est doublement heureuse :

Elle nous permet d’écouter des musiciens talentueux et de découvrir (en  tout cas pour moi) une oeuvre très particulière : Les planètes de Holst. Chaque planète (jusqu’à Neptune, forcément car l’oeuvre date du début du XXème) possède son propre mouvement : on ne peut que goûter l’à-propos du vocabulaire musical dans ce cas précis :-). Je ne sais pas quelles planètes seront au menu et c’est tant mieux, mais je pense que le marimba et le violoncelle seront parfaitement à leur place dans Quartier libre.

Alors rendez-vous le 6 février à 18h30.

Rika

A entendre : le koto

timothy takemoto

photo timothy takemoto

Le koto (筝 en japonais, ou 琴 en japonais classique) est un instrument de musique à cordes pincées utilisé en musique japonaise traditionnelle, notamment dans le kabuki et le bunraku. Originaire de Chine, il fut introduit au Japon au 7ème siècle.

Le koto est une longue cithare mesurant environ 1,80 m de long et comptant 13 cordes. La caisse est traditionnellement fabriquée en bois de paulownia évidé, et les hauts chevalets amovibles, en ivoire. Ses cordes sont en fil de soie que l’on pince avec des grattoirs en ivoire.

Le koto produit un son lyrique, comparable à celui d’une harpe, ce qui peut expliquer le terme souvent rencontré de « harpe japonaise ».

cet article est tiré entièrement de :

http://www.sediaktas.fr/Passions/music/sujet/koto.htm

Et si vous voulez l’entendre, un concert de koto est organisé à Quartier libre le mardi 10 février 2015 à 12h30.