A lire : Anus Beauté

© TAKESHI OHMI 2013 / SHONENGAHOSHA Co., Ltd., Tokyo

Alors là j’avoue, ils ont fait fort…Après le régime macrobiotique et les lavements au café voici venu : les hémorroïdes. Si, si…il s’agit bien du sujet principal d’Anus Beauté (un nom qui veut tout dire…)

Nous suivons donc le quotidien de Mitsuki Yakushiji, 16 ans, qui a tout pour être heureux. Sauf qu’il traîne avec lui un lourd fardeau : il souffre d’hémorroïdes. Personne n’est au courant, bien sûr, jusqu’à ce qu’une de ses camarades de classe le démasque. Frappée du même mal que lui, Shiori Miura connaît tout de cette maladie et elle est bien décidée à aider Yakushiji à la combattre, même contre son gré…

Au travers de ces 2 volumes, c’est fou le nom de trucs qu’on apprend sur le sujet…

Car le saviez-vous, un adulte sur trois souffrirait d’hémorroïdes. Pourtant, rares sont ceux qui osent en parler à leur médecin…Du coup maintenant, vous êtes parés … Par contre, c’est un peu mono-centré comme sujet…on se lasse vite, sauf si comme Miura, votre rêve est de devenir proctologue !

A lire : Sweet Relax

OYAYUBI KARA ROMANCE © 2004 by Izumi Tsubaki / HAKUSENSHA Inc., Tokyo

Encore un drôle de couple ! Décidément, les mangas me surprendront toujours ! Sweet Relax nous amène dans les méandres délirants des chakras et du shiatsu à travers l’histoire de Chiaki, la fanatique de massage et Yôsuke, le beau gosse…

« Chiaki est une jeune fille plutôt introvertie, et qui a du mal à s’intégrer dans sa famille. Étoile montante du club de massage de son lycée, elle devient beaucoup plus extravertie dès qu’elle commence à parler de massage. Elle possède également la capacité de voir les “tsuboys” – sortes de petits esprits mignons, qui se manifestent au niveau des courbatures des gens. Chiaki, depuis peu, croise tous les matins dans le bus un garçon dont le dos est bourré de courbatures. Dès lors, elle se met en tête de le masser…

Mais ce dernier n’est autre que Yôsuke, un des garçons les plus populaires du lycée. Pour d’étranges raisons, il refuse de se laisser toucher par des filles. Finalement, Yôsuke propose à Chiaki un pari : si jamais elle réussit à le faire tomber amoureux d’elle, il acceptera de se laisser masser. Hélas, en réalité, Yôsuke est animé par des intentions plus étranges, et qui semblent étrangement liées à la sœur jumelle de Chiaki… » Mangas news

Un manga rempli de bonne humeur, mais aussi bourré d’informations pour se sentir bien dans son corps ! Je vais peut-être me mettre au shiatsu, tiens …ou pas !

A lire : Switch Girl

SWITCH GIRL !! © 2006 by Natsumi Aida / SHUEISHA Inc.

Switch girl est un shojo jusqu’au bout des ongles…mais pas un shojo naïf et candide sur les histoires d’amour, non : là on y parle épilation, maquillage, technique pour faire les soldes… Tout cela accompagné d’un ton décalé et parfois assez trash sur la vie de lycéenne, cela donne un cocktail explosif et on en redemande !

Pour la petite histoire, on suit Nika, une jeune fille qui mène une double vie, entre son mode “ON” charismatique et populaire et son mode “OFF” vulgaire et débraillé qu’elle cache à ses copains du lycée. Malheureusement, Arata, un nouvel élève plein de mystères, a découvert son secret ! Mais Arata aussi a des choses à cacher, dont le fait qu’il est très mignon sous ses lunettes. Arata et Nika concluent donc un pacte…

Parce que oui, comme tout bon shojo qui se respecte, évidemment il pourrait y avoir anguille sous roche… !

Pour autant, c’est un manga qui ne se prend pas au sérieux et qui nous sort un peu des schémas habituels. Il faut dire que le mode OFF est …surprenant ! J’ai bien rit et je vous conseille vite d’aller le lire ; à Quartier libre bien sûr ! 😉

A lire : Trill on Eden

EDEN NO TRILL © 2006 MAKI FUJITA (AKITASHOTEN JAPAN)

EDEN NO TRILL © 2006 MAKI FUJITA (AKITASHOTEN JAPAN)

Et un shojo musical, un !

Trill on Eden ne brille pas par son originalité mais on se laisse assez facilement prendre à son histoire d’amour. Bien sûr, on peut faire la moue en voyant le classique (eh oui elle est un peu facile) clivage entre les lycéens géniaux de la section musique, tous beaux, classes, les cheveux au vent et ceux de la section “normale”, si… normaux ! Heureusement l’héroïne ne restera pas longtemps avec la plèbe et découvrira qu’elle est en réalité un cygne gracieux avec une voix extraordinaire (wouah ! On va arrêter le registre acide et parler du manga).

Ritsu doit changer de dortoir et rejoindre celui de la section musique. Elle partagera l’appartement (oui, vous avez bien entendu) d’Eiri (je précise qu’Eiri est un Garçon). Tout cela repose sur une histoire de parrainage assez cousue de fil blanc mais une fois qu’on a dépassé cet élément du scénario, l’histoire est assez plaisante et ménage même quelques surprises.

Ce qui n’en est pas une, c’est que Ritsu va tomber amoureuse et pour ceux qui n’auraient pas compris de qui … ceux-là, je ne peux plus rien pour eux.

Si, Si !!