A lire : Anthologie de Moto Hagio – De la rêverie

HAGIO MOTO ANTHOLOGY © 1971-1992 Moto HAGIO / Shogakukan, Inc.

Je vous ai déjà parlé de l’Anthologie de Moto Hagio (si, si : ici). Donc je ne vous ferais pas l’affront de vous ré-encourager à lire ou à piocher dans ces diverses histoires. Si elle est d’abord connue pour avoir créé le genre shonen-ai, ici c’est plutôt à ses talents en science-fiction qu’on peut s’attacher. Dans le tome intitulé « De la rêverie », on a donc le choix entre plusieurs récits de SF et notamment l’essai central « Nous sommes onze » :

« Dix candidats à l’intégration de l’Université Spatiale sont réunis pour passer un ultime examen en conditions réelles, dans un vaisseau à la dérive. Le problème est qu’une fois à bord, ils se rendent compte qu’il y a une personne de trop parmi eux ! » (Mangas-news).

S’en suit comme vous l’imaginez un mystère digne d’Agatha Christie !

Et ne loupez pas dans la nouvelle « Le Rêve ivre » le superbe dessin en couleur de Jupiter !

Et oui, c’est vrai qu’en parlant de dessin, on n’a plus l’habitude de ce style “historique”, mais nostalgie pour les uns, découverte d’un style précurseur pour les autres, on s’y fait vite tant l’auteure nous plonge dans l’histoire ! (bon ok c’était facile…)

A voir : Freedom

Couverture Freedom vol.1

© 2006 FREEDOM COMMITTEE

Et si on essayait un DVD maintenant ? Je suis donc tombée du Freedom, un anime en 7 OAV.

“FREEDOM raconte l’histoire de Takeru, 15 ans, un jeune homme qui rêve de remporter la course de modules “de sa vie”. Mais il découvrira un secret qui pourrait changer les fondements de la société… Nous sommes au 23e siècle et les vestiges de l’humanité ont trouvé refuge sur la Lune, laissant la Terre se reconstruire après une catastrophe écologique globale. La population vit sous l’égide de la République Lunaire d’Eden, qui procure à tout un chacun ce dont il a besoin. Pourtant, Takeru et ses amis découvriront qu’on leur a menti, et vont essayer de faire éclater la vérité au grand jour… ” (Mangas news)

Qu’en dites-vous ? Pour ma part, je ne suis pas tout à fait convaincue mais finalement, à quelques exceptions près, c’est un scénario assez réaliste et on peut au moins apprécier ça.

Mais connaissez-vous le secret de cet anime (qui est loin d’être un secret j’avoue) : ce sont les Cup Noodles. Regardez bien, ils ne mangent que ça! Normal, vu que ces OAV ont été créés pour célébrer les 35 ans de la marque de nouilles!

Amateurs de bolides et de vie dans l’espace, faites-vous votre propre idée !

A lire : Ex-Arm

EX-ARM © 2015 by HiRock, Shin-ya Komi/SHUEISHA Inc.

Voici encore une série sur les robots. Pour tout vous avouer, je ne l’ai pas lue, à peine survolée. Assez pour vous dire que le dessin est génial mais que ce n’est pas à mettre entre toutes les mains, loin de là ! Manganews indique + de 14 ans. Mouais, passons !

“Année 2030, sur le port de Tokyo. Un groupe doté de l’« Ex-Arm » n°08, attaque la policière Minami Uezono et sa co-équipière androïde Alma, alors infiltrées dans la transaction de l’« Ex-Arm », arme inconnue. Jouant le tout pour le tout, nos deux compères vont-elles réussir à initialiser l’« Ex-Arm » n°00 qu’elles ont dérobé à leurs assaillants ?!” (manganews)

A noter qu’il s’agit d’un reboot de Ex Vita que nous ne possédons pas à Quartier Libre.

 

 

Je profite de ce post pour remercier mes stagiaires passés (et oui je suis une chibi et j’ai des stagiaires !) pour le travail qu’ils font chaque année afin que le festival puisse avoir lieu.

Comme le père Noël, j’ai des petits lutins. Merci donc spécialement en 2017 à Etienne !

A voir : Vandread

© by GONZO / AB Video

© by GONZO / AB Video

Dita et Hibiki n’auraient jamais dû se rencontrer. Et pour cause, ils sont chacun originaires d’une planète où l’autre sexe n’existe pas ! Et bien sûr ces deux mondes sont en conflit. A l’échelle planétaire, la guerre des sexes prend un tout autre aspect ! Cependant l’équipage de Dita va devoir vivre avec Hibiki et quelques uns de ses compagnons pendant un certain temps, suite à la fusion accidentelle de leurs deux vaisseaux. Chacun a des a priori sur l’autre sexe et cette cohabitation forcée donne parfois lieu à des situations plutôt gênantes mais c’est ce qui fait tout l’intérêt de cet anime. Il compte deux saisons et on aurait apprécié une troisième mais, même comme cela, je vous le recommande.

Et voici la bande annonce !