A lire : Anthologie de Moto Hagio – De la rêverie

HAGIO MOTO ANTHOLOGY © 1971-1992 Moto HAGIO / Shogakukan, Inc.

Je vous ai déjà parlé de l’Anthologie de Moto Hagio (si, si : ici). Donc je ne vous ferais pas l’affront de vous ré-encourager à lire ou à piocher dans ces diverses histoires. Si elle est d’abord connue pour avoir créé le genre shonen-ai, ici c’est plutôt à ses talents en science-fiction qu’on peut s’attacher. Dans le tome intitulé « De la rêverie », on a donc le choix entre plusieurs récits de SF et notamment l’essai central « Nous sommes onze » :

« Dix candidats à l’intégration de l’Université Spatiale sont réunis pour passer un ultime examen en conditions réelles, dans un vaisseau à la dérive. Le problème est qu’une fois à bord, ils se rendent compte qu’il y a une personne de trop parmi eux ! » (Mangas-news).

S’en suit comme vous l’imaginez un mystère digne d’Agatha Christie !

Et ne loupez pas dans la nouvelle « Le Rêve ivre » le superbe dessin en couleur de Jupiter !

Et oui, c’est vrai qu’en parlant de dessin, on n’a plus l’habitude de ce style “historique”, mais nostalgie pour les uns, découverte d’un style précurseur pour les autres, on s’y fait vite tant l’auteure nous plonge dans l’histoire ! (bon ok c’était facile…)

A lire Macross 7 Trash

Couverture Macross 7 trash

MACROSS 7 TRASH © Haruhiko Mikimoto & Big West 1995 / KADOKAWA SHOTEN Publishing Co., Ltd.

Pour les fans de mechas et de l’univers Macross, lisez donc Macross 7 Trash, ne serait-ce que pour les dessins de Haruhiko Mikimoto, character designer de la série animée Macross 7.

L’espace ici, c’est surtout l’univers Macross : les gens vivent sur des vaisseaux spatiaux tellement immenses qu’on en oublie ici qu’il s’agit de vaisseaux.

Nous suivons les aventures de Shiba, un jeune garçon de 17 ans et champion de Tornade Crush : des courses où s’affrontent deux équipes munies de rollers appelés « air blade ». Dans chaque équipe on retrouve un Ace Runner chargé de ralentir l’équipe adverse…ça promet de belles acrobaties ! A ses côtés on retrouve Enika, une amie passant des castings pour devenir la nouvelle “Minmay Voice” (pour ceux qui ont vu Macross !). Et enfin, on a le lieutenant Mahala, jeune femme capitaine de patrouille voulant raccrocher et couler des jours tranquilles…Mais vous vous doutez bien que ce n’est pas possible…

Même si je ne suis pas une spécialiste de tout l’univers Macross (eh oui, je ne peux pas être experte en tout !), je me suis naturellement laissée porter par l’histoire même si avouons-le elle traîne un peu parfois (même avec des rollers à 200km/h ! …)

A voir : Freedom

Couverture Freedom vol.1

© 2006 FREEDOM COMMITTEE

Et si on essayait un DVD maintenant ? Je suis donc tombée du Freedom, un anime en 7 OAV.

“FREEDOM raconte l’histoire de Takeru, 15 ans, un jeune homme qui rêve de remporter la course de modules “de sa vie”. Mais il découvrira un secret qui pourrait changer les fondements de la société… Nous sommes au 23e siècle et les vestiges de l’humanité ont trouvé refuge sur la Lune, laissant la Terre se reconstruire après une catastrophe écologique globale. La population vit sous l’égide de la République Lunaire d’Eden, qui procure à tout un chacun ce dont il a besoin. Pourtant, Takeru et ses amis découvriront qu’on leur a menti, et vont essayer de faire éclater la vérité au grand jour… ” (Mangas news)

Qu’en dites-vous ? Pour ma part, je ne suis pas tout à fait convaincue mais finalement, à quelques exceptions près, c’est un scénario assez réaliste et on peut au moins apprécier ça.

Mais connaissez-vous le secret de cet anime (qui est loin d’être un secret j’avoue) : ce sont les Cup Noodles. Regardez bien, ils ne mangent que ça! Normal, vu que ces OAV ont été créés pour célébrer les 35 ans de la marque de nouilles!

Amateurs de bolides et de vie dans l’espace, faites-vous votre propre idée !

A lire : Capitaine Albator – Dimension Voyage

Pour les nostalgiques ou pour les nouveaux curieux, voici Capitaine Albator – Dimension voyage. Ce manga revisitant l’univers du célèbre capitaine pirate de l’espace est publié depuis 2014 et le volume 6 devrait paraître prochainement en France chez Kana.

© 2014 Leiji MATSUMOTO / Kôichi Shimahoshi / Akita Publishing

Pour le pitch :
” Alors qu’un peuple de guerrières extra-terrestre qui ont perdu leur planète d’origine, les Sylvrides, complotent l’invasion de la Terre et l’anéantissement de l’Humanité, les terriens vivent dans l’opulence, noyés dans l’inconscience et la futilité, aveugle aux véritables menaces qui les guettent.
Car quelques mois avant le début de l’histoire, une mystérieuse sphère noire, couvertes de glyphes, s’est écrasée sur Terre. Un signe évident, qui reste pourtant invisible à la population.
Les hommes et femmes valeureux sont tous partis dans l’espace pour tenter de couper l’herbe sous les pieds des potentiels envahisseurs. Mais aucun d’eux n’a vu venir les Mazones et à présent, la Terre se retrouve sans défense…ou presque. ” (Mangas-news)

Des dessins magnifiques et puissants, tout ce qu’il faut pour apprécier cet univers (dans tous les sens du terme!). Et, je ne sais pas vous mais je ne peux pas m’empêcher de faire certains parallèles entre la situation des terriens et la nôtre…coïncidence ?…non je ne crois pas…

Et les allusions à la matière noire, rappelez-vous, Johan Richard nous en a parlé mardi pendant son atelier  !

Et bien sûr, dispo à Quartier Libre ! 🙂